Peuples

Les peuples :
Certain sont originaire de Myste, d’autre viennent de l’Atlantide. On en comptait sept à l’époque. Mais dans l’ère prospère, on en compte plus que quatre qui foule le continent.

 

Les humains : (peuple originaire de la terre).
Un peuple bien versatile et difficilement cernable. Pourtant, c’est celui que nous connaissons le mieux. Le faite de se retrouver sur le myste n’a pas eu de réelles différences avec nous sur terre. Mais il apporte tout de même un élément très important. Le lien Thennan. Cette chose si étrange qui lie un humain à un autre être vivant. Cela, peut-être, n’importe quoi tant que ce n’est pas humain. De plus cela ce fait toujours inconsciemment. Il n’y a aucune explication à ce lien, mais ses effets sont multiples. Rien n’est plus important qu’un Thennan pour un humain. Et vice-versa.

Dessin de Lionel Gonzalez et Audrey Copin.

Taolans : (peuple originaire de myste).
Caractérisés comme de grand loup massif tenant debout sur leurs deux pattes arrière et détenant des mains avec des pouces opposables, les Taolans auraient certainement pu être appelés Loups-garous si ce terme n’était pas considéré comme une grave insulte à leurs oreilles. Leur susceptibilité reste en effet leur plus belle qualité et le pire de leurs défauts. Un Taolan ne fait d’ailleurs jamais les choses à moitié et sait toujours ce qu’il veut. De nature bagarreur, il n’est pas rare de les voir comparer leurs forces dans des combats amicaux. Mais aussi surprenant que cela puisse paraître, les Taolans restent un peuple pacifique et profondément attaché a ses traditions.

Dessin de Erwan

Faëris : (peuple originaire de myste)
Les fées dans toutes leurs splendeurs. C’est le meilleur moyen de décrire une Faëris. Petit être ailés  symboles de la nature luxuriante, les Faëris sont connus pour leurs caractères espiègles et souvent bien trempés. Farceur, joueurs, où tout juste curieux, il n’est pas rare de les voir là où la diversité des peuples s’identifie. On raconte souvent qu’un lieu plein de Faëris est un lieu où la prospérité et la sérénité sont importantes. Ils sécrètent à leurs adolescentes une poudre ou effets divers et miraculeux. Très prisé pour leurs poudres, il n’est pas rare de voir ces petites fées aux côtés d’herboriste ou alchimiste. On raconte que ce sont aussi les meilleurs confiseurs de Myste.

Syrêne : (peuple originaire de la terre).
Si un jour vous entendez une voix transcendant votre vision de la perfection, c’est certainement qu’un Syrêne chante quelque part. Leurs voix sont enchanteresses et aux propriétés magiques. Semblable aux humains, une légende raconte qu’un le plus beau des humains n’atteint pas la cheville du plus moche des syrènes. Si cela reste exagéré, on démontre tout de même la beauté de ce peuple qui cherche continuellement à perfection leurs arts. Les plus grands styrènes sont de fiers artistes, les plus aguerrit sont de puissant pirate.

Dessin de Clementine Set

Basilicsi : (peuple originaire de la terre)
Certainement, le peuple le moins aimé est le plus étrange de myste. Friand de la chère des êtres vivants, les basilicsi sont souvent poussé par leurs instincts de domination. Mais si les femelles sont des êtres à l’intelligence équivalente aux autres peuples, les mâles ont à peine le Q. I d’un chien. Gouvernée par trois reines gigantesque et monstrueuse la légende raconte qu’elles peuvent changer en pierre d’un simple regard. Leur description physique est semblable aux gorgones de la mythologie grecque. Cette espèce ne  peut pas vivre avec les autres. Elle a donc été bannie sur un archipel d’îles appelées maintenant, les îles basilcsi.

Dragon : (peuple originaire de la terre)
On sait peu de choses sur ce peuple qui a disparu de Myst, il y a maintenant 4 siècles. Grands inventeurs des pentacles, on raconte que cette science n’avait aucun secret pour eux. Les meilleurs pouvaient même, dit-on réaliser l’impossible. Personne ne sait pourquoi ils sont partis avec le berceau même de l’Atlantide. Un choix que l’on pense difficile.

Eishnak : (peuple originaire de Myste).
Peuple félin, ayant été exterminé à l’époque du siècle obscur.